AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Arthur Vandragan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Haerith

Crise d'adolescence : je mords.

avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 23
Localisation : Brocéliande

MessageSujet: Arthur Vandragan Jeu 26 Juil - 20:35





Arthur Vandragan


"La peur est un cri, la terreur un murmure. Elle me chuchote des choses durant mon sommeil."


Carte d'identité.


Date et lieu de naissance: 01/02/1994
Appartenance: Jeunes
Particularité: Medium

Orientation sexuelle & avis sur la question de l'homosexualité et bisexualité.: De part ses problèmes, Arthur ne prête guère attention à ses semblables, ce qui fait qu'il ne s'est encore jamais réellement posé la question. Toutefois, en raison de son éducation, il lui semble impensable de s'enticher d'une personne du même sexe que lui, bien que cela relève plus du manque d'informations que de l'homophobie pure.

Description physique et mentale.


Personnalité: En digne héritier d'une famille aisée, Arthur doit se plier à certaines conditions en rapport avec sa classe sociale. Ayant grandi entouré de personnes de haut rang, et bénéficiant d'une éducation autoritaire prônant la discipline, il développa un caractère affable et parfois hautain. Par moments dédaigneux, il peut paraître détestable, mais cache en lui une fêlure. Arthur déteste sa famille. Arthur déteste sa vie. Arthur déteste ce qu'il est. La futilité de sa vie pleine de richesses le dégoûte, de plus il n'y trouve aucun plaisir. De plus, ses dons de médium lui permettant d'entendre les morts ne lui facilitent pas la tâche: terrorisé, le garçon manque de sommeil, car ses nuits sont remplies de cauchemars. Terrifié à l'idée que les autres ne découvrent son secret, il préfère se montrer discret, comme une ombre. Agissant avec précaution, il surveille chacune de ses paroles, de peur que son père ne le voie sous son véritable jour.
Physique: Adolescent dégingandé, Arthur a hérité du regard perçant de son père et des cheveux blonds de sa mère. Mince, d'apparence frêle, il fait l'impression aux gens qui le côtoient ou qui le croisent d'une jeune personne maladive, prête à s'écrouler à tout bout de champ. Sa peau est très pâle, si bien qu'il souffre rapidement du soleil.
En raison de l'éducation stricte et autoritaire qu'il a reçue, le jeune garçon s'habille généralement comme un adulte: costumes sombres sont pour lui des vêtements ordinaires, ainsi que les chaussures en cuir ciré. Pour parfaire son apparence de petit lord, Arthur tente de coiffer soigneusement ses cheveux, or ceux-ci s'éparpillent rapidement en épis désordonnés.
Arthur, poussé par son père, qui trouve cela nécessaire pour un garçon de son rang, pratique l'équitation depuis son plus jeune âge.

Opinions.


Avis sur la situation actuelle.: Affreusement seul, Arthur n'a pris connaissance de l'école Marie-Jeanne que très récemment, lorsqu'une femme est venue en parler à ses parents réticents. Dépassé par les évènements, le jeune homme se contente d'observer la situation d'un oeil terrifié, avec le sentiment d'être traqué. Il ne porte aucun jugement sur la drogue, ni sur ces étranges dons qui apparaissent lorsque celle-ci est consommée, mais ses effets le pousseraient volontiers à la détester de tout son coeur s'il en avait la force nécessaire.
Idéologie: Fils de bonne famille, Arthur a du malgré lui suivre plusieurs cours de catholicisme, en partie prodiguées par ses nombreuses écoles privées. Pourtant, le jeune homme ne croit pas en Dieu, ni en aucune autre religion.

Histoire


Héritier d'une riche famille ancestrale, Arthur a grandi entouré de précepteurs et de majordomes, étudiant dans les plus grandes écoles privées. Les innombrables serviteurs du manoir familial sont tous prêts à exaucer ses moindres désirs, pourtant le garçon se sent seul. Horriblement seul. Dès son plus jeune âge, Arthur préféra s'abandonner aux livres ou à la rêverie plutôt que de prendre la peine de converser avec les autres enfants. Depuis toujours, il est en désaccord avec son père, qui regrette que son fils ne s'intéresse pas plus à l'entreprise familiale. Un soir, après une dispute particulièrement violente, et que Mr. Vandragan l'ait giflé, Arthur s'enfuit du manoir. Se retrouvant alors seul, il marche jusqu'à la ville, s'échoue dans un quartier mal famé. Là, il rencontre par hasard une bande de jeunes, qui l'accostent et lui proposent un joint. Jugeant dangereux de refuser, et poussé par la colère qui l'habite toujours, il songe au désespoir que ressentirait son père si jamais il apprenait que son cher fils se débauche dans les rues. Il passe la nuit avec les adolescents, et n'est retrouvé que le lendemain matin, évanoui sur le trottoir.

Les jours qui suivent sont particulièrement difficiles: puni par ses parents, Arthur reste enfermé dans sa chambre, pourtant ce n'est pas ce qui le dérange le plus. Depuis cette nuit de débauche nocturne, il souffre d'une migraine atrocement puissante, et est parfois pris de crises de tremblements, qu'il ne parvient pas à réfréner. Ses nuits sont remplies de cauchemars, durant lesquels il entend d'innombrables voix. Celles-ci le supplient de les retrouver, de mettre fin à leurs souffrances. Éreinté, terrifié, Arthur finit par céder, et sombre dans le coma.

Sept jours et sept nuits s'écoulent avant qu'il ne reprenne conscience. Affaibli, l'adolescent trouve sa mère à son chevet, lui serrant la main. Entre deux sanglots, il finit par lui raconter ses cauchemars et lui parle de ces voix. Mme. Vangardan, bien plus inquiète qu'elle ne le laisse paraître, promet de ne pas en parler à son époux. La vie reprend lentement son court, mais les nuits d'Arthur sont toujours agitées. L'adolescent, manquant de sommeil, mais incapable de le trouver, passe son temps hors de sa chambre: étrangement, ses cauchemars se font moins réguliers lorsqu'il dort dans l'autre aile du manoir. Sa chambre est la plus proche du caveau de famille, se trouvant à l'extrémité du parc. Il finit par deviner un lien entre ces deux endroits, mais lorsqu'il demande la permission de déménager de chambre à son père, celui-ci refuse, n'y trouvant aucune bonne raison. Arthur, terrifié à l'idée que cet homme à l'esprit si étriqué ne le considère comme fou, ne lui parle pas des voix.

Par moments, Arthur parvient à entrer en contact avec l'une d'elles, l'espace d'un bref instant, suffisant pour qu'il ressente la détresse de ces esprits errants. Mais ces liens sont erratiques et, malgré ses efforts, Arthur reste incapable de maîtriser le flot des voix. Se plongeant de nombreuses nuits dans divers ouvrages, il apprend de nombreuses choses sur les sorciers, les nécromanciens, ainsi que sur les médiums. Il se rappelle que ces crises ne sont apparues qu'après sa fugue, et songe que la consommation de la drogue y est peut-être pour quelque-chose.

Un jour, une femme vient au manoir des Vandragan, désirant parler aux parents d'Arthur. Celui-ci, attendant patiemment dans la pièce adjacente, parvient à comprendre les raisons de la venue de cette inconnue. Elle dit connaître ses dons hors du commun, et prévient ses parents à propos du danger que représente l'Etat, si jamais il venait à découvrir ses capacités. La femme, se désignant comme étant une scientifique, ajoute qu'une école spéciale existe. Elle permettrait aux adolescents malmenés à la sensibilité décuplée de se retrouver et d'apprendre à maîtriser leurs dons, tout en les protégeant de la menace des chercheurs, et de leurs expériences. Mr. Vandragan, refusant d'admettre la vérité, met la femme à la porte, jurant haut et fort que tous ces mots ne sont que mensonges. Après cela, il vient trouver Arthur, et lui demande si cela est vrai. Le garçon, comprenant que rien ne fera changer son père d'avis, est obligé de mentir.

Dès lors, Arthur mène une vie solitaire, douloureuse, tendue. Il tente de retrouver l'Ecole Marie-Jeanne par ses propres moyens, espérant secrètement qu'un scientifique viendra à nouveau le trouver pour l'y emmener.


Dernière édition par Haerith le Mar 31 Juil - 20:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://re-evolution.forumgratuit.fr
Leym.

Crise d'adolescence : je mords.

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 20

MessageSujet: Re: Arthur Vandragan Mar 31 Juil - 20:50

Oui oui t'as terminé, c'est tout bon ! - J'aime son histoire d'ailleurs ! -

_________________

Sheïtan ? Non. Je ne suis pas pourri à ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dernier-refuge.power-rpg.com

Arthur Vandragan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» BG Arthur de Lassus : liste de troupes pour les lézards
» présentation " Roi-Arthur -TC- "
» Sujet Photos d'Arthur.
» Aankomst Arthur Barnaby van den Kasteele
» Ser Arthur, ombre du trône

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dernier Refuge :: Ecole Marie-Jeanne. :: Etape d'identification. :: Personnages des membres. :: Jeunes.-